domingo, 10 de febrero de 2013

¿Por qué leer?

Julien Gracq : « Si les livres ne sont pas pour le lecteur un répertoire de femmes fatales et de créatures de perdition, ils ne valent pas qu’on s’en occupe. »

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada