miércoles, 26 de julio de 2017

La última carta de Camus



Voici ma dernière lettre, ma tendre. Ce sera pour te souhaiter l'année du cœur plus une couronne de tendresse et de gloire.  J'espère que tu vas devenir question résistance et vigueur comme Ray Sugar Robinson.   J'espère aussi que cette année sera en même temps celle du travail en commun.

Il fait beau, le vent souffle, et j'espère qu'il soufflera aussi sur mon rhume. J'ai fermé mes dossiers.  Il n'est pas possible de travailler sérieusement avec une famille, et de perpétuelles visites d'amis de Francine ou des enfants. Je vivrai donc peinard jusqu'à lundi. Pour le reste, j'essaierai de recommencer à Paris ou bien, hélas, je repartirai. Tant que ce livre monstrueux ne sera pas fini, il n'y aura pas de paix pour moi.

Mais pour le moment je rentre, et je suis content de rentrer.  À mardi, ma chérie, je t'embrasse déjà , et te bénis , du fond du cœur .


A.

De nuevo, gracias, B.

1 comentario:

  1. La última carta... de amor, de Camus (a la actriz Catherine Sellers). Yo conozco una carta a su gran amigo Jean Grenier del 1 de enero de 1960, es decir, 3 días antes de su muerte.

    ResponderEliminar

Una carta de John Dewey