domingo, 19 de junio de 2016

Párrafos que no se pueden pasar por alto

«Pourquoi nous battions-nous? Pour nous battre. C’était l’éternelle bataille dans la plaine. Nous n’avions pas de but; nous n’avions que notre jeunesse. Nous hurlions comme des bêtes. Nous étions des bêtes. Qui sautait et criait? La bête qui est dans l’homme, la bête dont vit l’homme. La bête qui fait l’amour et la guerre et la révolution» 
Drieu, La Comédie de Charleroi

No hay comentarios:

Publicar un comentario

Francia y nosotros

Conviene escribir de aquello que no acabamos de entender porque frecuentemente escribiendo nos vamos entendiendo.  Creo que todos tenem...